fbpx

Le marché de l’immobilier en France en cette période de crise sanitaire

By
monaco-2698050_1920[8465]

Depuis le début de la pandémie mondiale de la Covid-19 en 2019, de nombreux secteurs peinent à survivre, en France comme dans de nombreux pays.

L’immobilier ne fait pas exception, mais plusieurs critères entrent en jeu. En effet, les Français n’ont pas arrêté leurs recherches de biens immobiliers. De ce côté-là, ils ont même tendance à chercher des maisons ou appartements plus spacieux et hors des grandes villes. Depuis le premier confinement au printemps 2020, puisque de nombreux Français travaillent désormais depuis chez eux, ces derniers préfèrent privilégier un espace de vie plus grand et agréable à vivre.

Ils se tournent donc vers des villes moyennes, où il y a plus d’espace, plus de verdure, une population moins condensée et où ils peuvent acheter ou louer des biens de qualité avec une plus grande superficie et un extérieur, tout cela en restant dans leurs prix.

Les prix de l’immobilier ont donc globalement continué à progresser, avec une hausse de + 6,3 % sur un an à la fin du mois de novembre 2020, selon le baromètre SeLoger.

Toutefois, dans certaines grandes agglomérations, comme Paris, Lille, Toulouse, Nice ou Bordeaux, les prix affichent, depuis l’été dernier, une progression bien moins importante, voire une très légère baisse. À Paris par exemple, les prix affichent une très faible hausse de + 0,7 % seulement entre août et décembre 2020.

Selon le baromètre national de Meilleursagents.com du 1er décembre 2020, les prix de l’immobilier ont augmenté de + 0,2 % en novembre à l’échelle nationale. On peut donc envisager que cette tendance se poursuive en 2021.

En cette année 2021, c’est le bien-être qui est au cœur des besoins des Français, et c’est aussi pour ça que le marché de l’ancien, lui, a tenu bon pendant cette crise sanitaire et économique ! On préfèrera un bien atypique qui a du charme et où l’on a envie de passer tout son temps.

Le problème n’est donc pas un manque de demandes ou une augmentation des taux, mais le chômage qu’a engendré la Covid-19. Finalement, les prix de l’immobilier n’ont augmenté que très légèrement et c’est bien l’emploi qui empêche le projet immobilier de nombreux Français d’aboutir. Pour cause, il est très difficile aujourd’hui de se voir accorder un crédit immobilier. Les critères se sont durcis et les banques regardent avec encore plus d’attention les dossiers et le métier des emprunteurs : c’est la stabilité professionnelle qui prime.

 

Même pendant le confinement (contrairement au 1er) et même avec la limite des 10km, Ubiquity Reports peut réaliser des visites pour vous et vous aider dans la recherche de votre cocon douillet ! Alors n’hésitez pas à commander une visite dès maintenant et nous ferons de notre mieux (comme toujours) pour que vous trouviez la perle rare rapidement.