“Chérie, on visite ou pas ?!”

annonce immobilière, on visite?

Pourquoi visite-t-on?

Pour vérifier qu’un appartement nous convient qu’il correspond à nos attentes, à nos critères. Il y a deux aspects : rationnel et émotionnel.

Un appartement peut nous plaire énormément mais ne pas satisfaire à nos critères rationnels : par exemple, on a craqué sur la vue, sur le charme de l’appartement, mais imaginons que notre critère de surface soit de 60m² minimum et que l’appartement en fasse 65m² mais avec un mauvais plan, par exemple une trop grande entrée de 5m² avec des dégagements et qu’il n’y ait pas de cave, la raison nous conseillera de renoncer faute de place.

A contrario, l’appartement fait 70m², a plein de rangements, est dans notre rue préférée, mais ça n’est pas du tout le coup de cœur, même avec des travaux, il est bas sous plafond et il ne dégage rien qui ne nous donne envie d’y habiter.

En général, tout commence par une annonce immobilière. Celle-ci était soit accrocheuse avec quelques jolies photos, une description sexy, comme “vue dégagée”, “appartement de caractère”, ou “excellent plan”, néanmoins comme souvent l’annonce était très incomplète, la localisation n’était pas précise (il y avait juste le quartier ou encore pire uniquement l’arrondissement), le plan manquait et ainsi que le détails des surfaces par pièce. Parfois, l’annonce a des photos de mauvaises qualités, cependant l’appartement est bien situé et semble correspondre aux critères, alors dans le doute on le visite en espérant la bonne surprise.

Sur ce dernier point, parfois j’ai remarqué que des personnes laissaient tomber trop vite une annonce ayant anticipé par avance que l’appartement ne plairait pas ou alors tout simplement parce qu’il n’y avait pas de photos.

Il m’est arrivé en tant que chasseur immobilier d’aller visiter pour mes clients des appartements qu’ils avaient repérés mais pas jugés utiles de visiter. Ils les avaient éliminés en raison de photos qui ne les avaient pas inspirés. Ainsi je me souviens de cette famille avec 4 enfants qui avait éliminé cet appartement dans le 17e dans le quartier Saint Ferdinand car la photo donnait l’impression d’un séjour étriqué et sombre. Par acquis de conscience, j’avais pris l’initiative d’aller le visiter pour eux afin de vérifier si l’appartement était effectivement peu attrayant comme les photos semblaient l’indiquer. Et la bonne surprise fut au rendez-vous, le séjour était spacieux et lumineux avec de beaux volumes, les photos avaient tout simplement mal été cadrées avec un contraste mal réglé dû certainement à un appareil de mauvaise qualité ou un photographe du dimanche. Ayant présenté mon rapport, ils l’ont ensuite visité et acheté!

A l’inverse, nous examinions avec mes clients une fiche commerciale d’un appartement dans le 9e proche de l’avenue Trudaine. Nous étions plutôt emballé par cet appartement : les photos donnaient un aperçu séduisant avec un séjour très lumineux et une vue dégagée, le plan semblait favorable avec une bonne distribution et des chambres spacieuses. Lorsque nous l’avons visité, ce fut la déception dès le passage de la porte de l’immeuble, les parties communes étaient exiguës, nous ne pouvions ainsi pas nous tenir côte à côte sur le palier, ensuite le plan s’avérait mal fichu et les finitions pas à la hauteur du prix demandé. Une UbiVisit aurait permis de s’en apercevoir avec les photos des parties communes qui manquaient et de la vidéo de l’appartement.

C’est là où Ubiquity reports peut vous permettre de ne pas manquer des opportunités en visitant pour vous, avec le rapport, les photos et la vidéo vous pouvez éliminer en connaissance de cause ou alors visiter car l’appartement est au final mieux que sa présentation sur internet ne le laissait penser.

Et vous avez-vous fait des belles surprises en visitant ? Ou au contraire avez-vous visité des biens qui étaient très décevants par rapport aux annonce ? Faites-nous part de vos expériences !

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Translate »